Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de la paroisse de Livarot

Le temps de L'Avent

23 Novembre 2016, 13:36pm

Publié par Myriam

Le temps de L'Avent

    Le temps de l’Avent qui commence nous appelle à l’attente,

                        Le temps de L'Avent                                   à une disponibilité de fond. Notre être doit renouveler par Jésus.

   nous attendons une humanité nouvelle. Nous voulons être attentifs

    À l’Esprit Saint dans cette nouvelle année liturgique qui commence.

 « L’avènement du Fils de l’homme ressemblera à ce qui s’est passé à l’époque de Noé. » L’être humain est capable de disponibilité, son cœur le rend attentif à tout, à rien, au silence. Sans une grande attention, le changement dans l’être aimé n’est pas perçu. Dans le respect, cette attention fait surgir l’autre à l’instant présent. L’Avent, c’est d’abord une attitude d’écoute et d’attente. C’est contempler la flamme vacillante de la bougie dans le noir. C’est réaliser que ce que nous attendons prenne forme et visage. Il y a quelques jours, nous acclamions Jésus, le Roi de l’univers, ce roi d’amour qui vient tout transformer. Dans quelques semaines, nous accueillerons ce même roi d’amour comme un tout petit enfant. Nous sommes un « Peuple qui marche dans la longue nuit, » nous situant humblement, devant Dieu. C’est la longue nuit de l’humanité, la longue nuit des peuples où Jésus n’est pas connu.

 

Les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme. Alors deux hommes seront aux champs : l’un sera pris, l’autre laissé. Deux femmes seront au moulin en train de moudre : l’une sera prise, l’autre laissée. Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. Aujourd’hui, à nos portes, Jésus n’est plus connu. De l’extérieur, rien ne semble distinguer ces deux hommes et ces deux femmes de l’Evangile. Il nous faut prendre en compte de manière intime l’intérieur de la personne. « Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra. » Par Marie, la terre s’ouvre au premier cœur à cœur avec Dieu. Le Sauveur germe dans l’humanité. C’est le mystère que nous célébrons à Noël. Dieu, comme un amour, vient tout renouveler sur notre terre. Il vient prendre corps pour que nous revêtions la divinité. Cet amour de Dieu vient saisir notre cœur et le fait battre au rythme du cœur de Dieu. Nous attendons ce renouvellement fondamental de notre vie au plus secret de notre existence. D’année en année, notre foi se renouvelle, notre charité s’intensifie, et notre espérance grandit. Nous voulons être plus vigilants. Nous sommes plus conscients du trésor de notre foi et nous voulons entraîner le monde à la suite de Jésus.

 

"Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra." L’allusion au déluge et l’évocation du voleur peut nous faire craindre la réalité du Royaume de Dieu. Nous, nous sommes au rythme du monde, de notre pays, attentifs à nos frères qui ne croient plus en Dieu. Thérèse de Lisieux disait dans un moment illuminé de sa vie : « J’avais cru que la foi était si évidente pour tous ! » Mais l’épreuve va là transformer : « Je sais qu’il y a des gens qui ne croient pas. » Jésus vient chaque jour dans l’humanité, comme il est venu il y a deux mille ans. Il est caché dans les pauvres. Combien de peuples dans l’angoisse aujourd’hui. Combien de frères et de sœurs dont la vie est prolongée sont dans l’agonie, ils attendent le soir, pour se réveiller ailleurs. Or c’est dans cette humanité que l’amour se donne, que nous préparons la venue de Jésus et son retour : « Viens, Seigneur Jésus ! Viens. » Il me faut être attentif au présent, à tous les événements de notre quotidien. Jésus vient, il est là. Il est le chemin de ceux qui espèrent une humanité nouvelle. Notre marche vers Noël, c’est la marche vers l’humanité nouvelle symbolisée par l’Enfant Jésus, soyons prêts.

Nous prions pour que se réveille en nous la puissance de l’Amour infini de Dieu."

Voir les commentaires

Lecture et Commentaire du dimanche 27 novembre 2016

23 Novembre 2016, 13:27pm

Publié par Myriam

1er dimanche de l'Avent A - 27 novembre 2016

Messe à 10 h Livarot

 

1ère lecture : Is 2/1-5

Parole d’Isaïe, – ce qu’il a vu au sujet de Juda et de Jérusalem. Il arrivera dans les derniers jours que la montagne de la maison du Seigneur se tiendra plus haut que les monts, s’élèvera au-dessus des collines. Vers elle afflueront toutes les nations et viendront des peuples nombreux. Ils diront : « Venez ! montons à la montagne du Seigneur, à la maison du Dieu de Jacob ! Qu’il nous enseigne ses chemins, et nous irons par ses sentiers. » Oui, la loi sortira de Sion, et de Jérusalem, la parole du Seigneur. Il sera juge entre les nations

et l’arbitre de peuples nombreux. De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances, des faucilles. Jamais nation contre nation ne lèvera l’épée ; ils n’apprendront plus la guerre. Venez, maison de Jacob ! Marchons à la lumière du Seigneur.

 

Commentaire :

Le prophète Isaïe a prêché au VIIIe siècle. Alors que la menace assyrienne se fait de plus en plus pressante, Isaïe refuse de voir dans la puissance des armes une protection pour le royaume de Juda. Pour lui, le rayonnement de Jérusalem ne peut venir que de la présence de Dieu symbolisée par le temple. C’est pourquoi il annonce un pèlerinage de toutes les nations vers la montagne du Seigneur puisque c’est de Jérusalem que vient la Loi et la Parole du Seigneur. Alors que toutes les nations aux alentours se préparent à la guerre, lui annonce la paix à venir pour ceux qui suivent la Parole du Seigneur : « De leurs épées, ils forgeront des socs (de charrue), et de leurs lances des faucilles. Jamais nation contre nation ne lèvera l’épée ; ils n’apprendront plus la guerre. » Hélas, il n’a guère été entendu !

 

2ème lecture : Rm 13/11-14

Frères, vous le savez : c’est le moment, l’heure est déjà venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les œuvres des ténèbres, revêtons-nous des armes de la lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans orgies ni beuveries, sans luxure ni débauches, sans rivalité ni jalousie, mais revêtez-vous du Seigneur Jésus Christ.

 

Commentaire :

Cet extrait appartient à la dernière partie de la lettre aux Romains où Paul tire les conséquences pratiques de la partie théologique qui définissait le chrétien mort et ressuscité en Christ et conduit par l’Esprit. Paul montre que l’amour-agapè est désormais ce qui guide le comportement des chrétiens dans leurs rapports avec les membres de la communauté mais aussi avec tous les hommes. À la fin du chapitre 13, Paul invite les chrétiens à regarder le présent à la lumière du futur. Les chrétiens n’ont pas seulement à devenir ce qu’ils sont, ils ont aussi à devenir ce qu’ils seront un jour.

Paul construit cette exhortation sur un jeu d’oppositions : sommeil/réveil, nuit/jour, ténèbres/lumière. Il souligne l’urgence de la transformation. « Revêtez le Seigneur Jésus Christ » est un appel à se laisser conformer au Christ, à marcher avec lui dans la nouveauté de l’Esprit.

Une phrase fait difficulté : Car le salut est plus près de nous maintenant qu'à l'époque où nous sommes devenus croyants. D’après le professeur Samuel Légasse, dans cette phrase, « le salut s’identifie à ce qui, lors de la parousie, viendra couronner la situation déjà engagée chez les chrétiens par la rédemption effectuée en Jésus-Christ. »

 

Evangile Mt 24/37-44

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il lors de la venue du Fils de l’homme. En ces jours-là, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme. Alors deux hommes seront aux champs : l’un sera pris, l’autre laissé. Deux femmes seront au moulin en train de moudre : l’une sera prise, l’autre laissée. Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »

 

Commentaire :

Commencer l’année liturgique par l’annonce de la venue du Seigneur à la fin des temps nous rappelle que nous ne sommes pas enfermés dans un cycle perpétuel. Si nous nous préparons à fêter la première venue de Jésus à Noël, c’est pour mieux nous préparer à sa venue définitive.

Celle-ci sera soudaine : il faut donc être prêt. En évoquant le déluge, l’évangile ne fait pas référence à l’inconduite de ceux qui furent noyés mais à leur imprévoyance. La venue du Fils de l’homme aura la même brutalité : les hommes et les femmes qui vaquent à leurs occupations seront tout à coup séparés : l’un est pris, l’autre est laissé. L’évangile ne dit pas quel sera le critère. Il sera précisé plus loin dans la fameuse scène du jugement dernier : « J’avais faim… vous m’avez donné à manger… vous ne m’avez pas donné à manger… »

Il serait illusoire d’attendre le dernier moment pour se préparer. La soudaineté de la          venue du Seigneur appelle une seule solution : se tenir prêt dès aujourd’hui.

François Brossier

Voir les commentaires

La Fête de Christ ROI

16 Novembre 2016, 07:46am

Publié par Myriam

Comprendre la fête du Christ Roi

Chrétiens du vingt-et-unième siècle, démocrates et républicains pour la plupart, nous sommes tentés de trouver le titre de Christ Roi désuet et dépassé ! Quel sens peut-il avoir aujourd'hui ?

Christ Roi

La fête du Christ Roi clôt le cycle de l’année liturgique. Toute l’année les chrétiens ont célébré les grands moments de la vie de Jésus. Lors du dernier dimanche de l’année, ils sont invités à se tourner vers le Christ roi de l’univers et juge de l’humanité. Le texte qui est lu ce dimanche est le texte du jugement dernier : "J’étais nu et tu m’as donné à manger, malade et tu es venu me voir…". Le royaume du Christ est donc avant tout un royaume d’amour.

Neuvaine en l’honneur du Christ Roi

                                                                                 10 novembre 2016

 

 

Cette année 2016 nous prions la neuvaine du 12 au 20 novembre. Fête du Christ, Roi de l’univers, le dimanche 20 novembre 2016.

 

+ HISTOIRE

La fête du Christ Roi de l’univers fut établie par le Pape Pie XI, le 11 décembre 1925. C’est aussi le dernier dimanche du temps ordinaire de l’Eglise. Le dimanche suivant sera le 1er Dimanche de l’Avent.

 

+ PAROLE DE DIEU

« Tout pouvoir m’a été donné au Ciel et sur la terre. Allez donc, de toutes les nations faites des disciples. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin des temps » (Matthieu 28, 18).

 

Telles sont les dernières paroles du Christ ressuscité dans l’évangile de saint Mathieu. Elles nous aident à pressentir les dimensions inouïes du mystère que l’Église fête pour couronner l’année liturgique : le mystère du Christ Roi, de la royauté du Christ.

 

+ EXPLICATION

Le Christ est Roi, c’est affirmer, à un premier niveau, que le Christ a pouvoir non seulement sur la terre, mais sur le cosmos tout entier.

C’est proclamer aussi qu’il est le maître de l’histoire pour tous les peuples et dans tous les temps, et qu’il mène souverainement le destin de chaque homme, de chaque couple, de chaque famille, de chaque communauté…

Prier le Christ Roi, c’est reconnaître que l’amour du Christ lui donne tous les droits; c’est reconnaître que le Christ a le droit de nous aimer comme il veut, autant qu’il veut.

 

Celui que fêtons comme notre Roi, c’est le Fils de Dieu qui est aussi le fils de Marie. Le maître du monde et de l’histoire a dit « maman » à une femme de la terre, et c’est ce même Jésus Christ qui a tout pouvoir dans le ciel.

Bien des gens, il est vrai, même parmi les chrétiens, pourraient s’offusquer de cette fête du Christ Roi, en disant : « cette seigneurie du Christ sur l’histoire n’est vraiment pas évidente ! » Mais Jésus nous a prévenus d’avance, lorsqu’il a répondu à Pilate : « Ma royauté n’est pas de ce monde » (Jean 18, 37)

 

La fête du Christ Roi ne célèbre par le triomphe de l’Église, mais bien plutôt l’entrée de l’Église dans l’œuvre universelle du Christ miséricordieux. Mais dans ce Seigneur si proche de nous, nous reconnaissons avec allégresse, avec enthousiasme, le maître du monde et de l’histoire, « afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel, sur terre, et dans le monde des morts, et que toute langue proclame : « Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. »

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

+ PRIONS AINSI CHAQUE JOUR DE LA NEUVAINE

 

* Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

 

* Faire un petit chant au Saint-Esprit de votre connaissance.

 

* Prière de la Neuvaine

Seigneur, en ce jour où nous magnifions ta grandeur, où nous sommes tellement heureux de dire notre action de grâce, donne-nous d’abandonner toutes nos vérités, mesquines et tristes, pour embrasser La Vérité, l’unique, la tienne. Viens régner dans nos cœurs, viens y fonder la paix que toi seul peut donner.

Donne nous de vivre selon la loi de ton royaume, accueille-nous dans ta miséricorde, grave-la en nos cœurs par le feu de ton Esprit. Apprends-nous à ne rien retenir pour nous-mêmes, que Dieu puisse prendre toute la place en nos âmes.

Nous t’acclamons et nous te choisissons, toi notre sauveur, toi « l’alpha et l’oméga, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. Toi seul peut combler nos coeurs, toi seul, Seigneur donne un sens à nos vies, tu es Jésus, Christ et Seigneur !

Tous sur la terre nous avons tous besoin de toi.

A toi, l’Agneau de Dieu avec le Père et le Saint-Esprit soient le Règne, la Puissance et la Gloire, pour les siècles et les siècles. Amen !

 

PRIÈRE AU CHRIST ROI

 

Ô Jésus. l’unique Roi de l’Univers, nous nous prosternons à vos pieds pour vous adorer et vous prendre pour notre Roi et notre Guide. Oui. Seigneur, à Vous toutes les nations sont soumises.

 

Vous êtes seul le vrai Roi ; Vous êtes seul la vraie paix. Vous êtes seul la Lumière. Nous n’adorons que Vous seul !

 

Vous êtes notre soutien, Vous êtes notre richesse, Vous êtes notre Maître, Ô Grand Dieu du Ciel et de la terre.

 

Nous croyons très fermement que Vous êtes réellement présent dans la Sainte Eucharistie. Vous êtes là vivant, aimant. Vous voulez nous nourrir du Pain de vie. Oui, venez et nourrissez vos enfants. Vos regards sont fixés sur les âmes.

 

Vous veillez sur toutes les nations. Votre Cœur est pour nous un asile de repos. Nous nous consacrons donc à votre Cœur de Roi et de Prince. A Vous seul. Seigneur, toute gloire, honneur, amour soient rendus jusqu’à la consommation des siècles et pendant toute l’Eternité. Amen.

 

Prière dictée par Notre-Seigneur Jésus-Christ à Soeur Marie du Christ-Roi, en la fête du Précieux Sang en 1927. au Monastère des Bénédictines du Saint Sacrement, rue Tournefon – Paris 5eme

 

* Chantez un chant de louange de votre connaissance à la Gloire de Jésus-Christ.

 

* Prendre un temps de silence et d’action de grâce.

 

* Priez un Notre-Père et un je Vous Salue Marie

 

* Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

 

* QUE LE CHRIST ROI NOUS BÉNISSE !

 

Thierry Fourchaud

Voir les commentaires

Lecture du souvenir 11 novembre

4 Novembre 2016, 15:04pm

Publié par Myriam

Lecture du 11 Novembre

1ère lecture : « Écoutez, ô rois, et comprenez, afin que vous appreniez la sagesse » (Sg 6, 1-11)

Lecture du livre de la Sagesse

Écoutez, ô rois, et comprenez ; instruisez-vous, juges de toute la terre.

    Soyez attentifs, vous qui dominez les foules, qui vous vantez de la multitude de vos peuples.

    Car la domination vous a été donnée par le Seigneur, et le pouvoir, par le Très-Haut,

lui qui examinera votre conduite et scrutera vos intentions.

    En effet, vous êtes les ministres de sa royauté ; si donc vous n’avez pas rendu la justice avec droiture,

ni observé la Loi, ni vécu selon les intentions de Dieu,  il fondra sur vous, terrifiant et rapide,

car un jugement implacable s’exerce sur les grands ;  au petit, par pitié, on pardonne,

mais les puissants seront jugés avec puissance.  Le Maître de l’univers ne reculera devant personne,

la grandeur ne lui en impose pas ; car les petits comme les grands, c’est lui qui les a faits :

il prend soin de tous pareillement. Les puissants seront soumis à une enquête rigoureuse.

    C’est donc pour vous, souverains, que je parle, afin que vous appreniez la sagesse

et que vous évitiez la chute,  car ceux qui observent saintement les lois saintes

seront reconnus saints, et ceux qui s’en instruisent y trouveront leur défense.

    Recherchez mes paroles, désirez-les ; elles feront votre éducation.

 

            – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 81 (82), 3-4, 6-7

 

R/

Lève-toi, Dieu, juge la terre !

(Ps 81, 8a)

Rendez justice au faible, à l’orphelin ;

faites droit à l’indigent, au malheureux.

Libérez le faible et le pauvre,

arrachez-le aux mains des impies.

 Je l’ai dit : Vous êtes des dieux,

des fils du Très-Haut, vous tous !

Pourtant, vous mourrez comme des hommes,

comme les princes, tous, vous tomberez !

 

Evangile : « Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » (Lc 17, 11-19)

Acclamation : Alléluia. Alléluia.

Rendez grâce en toute circonstance :

c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus.

Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1 Th 5, 18)

 

 En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée.

    Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance

    et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. »     À cette vue, Jésus leur dit :

« Allez vous montrer aux prêtres. »

 

En cours de route, ils furent purifiés.  L’un d’eux, voyant qu’il était guéri,

revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.  Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus

en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain.     Alors Jésus prit la parole en disant :

« Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ?

    Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! »

    Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. »               – Acclamons la Parole de Dieu.

Voir les commentaires

LECTURE et COMMENTAIRE du DIMANCHE 30 OCTOBRE 2016

28 Octobre 2016, 15:37pm

Publié par Myriam

31e dimanche C - 30 octobre 2016

Messe à 10h Livarot

1ère lecture : Sg 11,23-12,2

Seigneur, le monde entier est devant toi comme un rien sur la balance, comme la goutte de rosée matinale qui descend sur la terre. Pourtant tu as pitié de tous les hommes, parce que tu peux tout. Tu fermes les yeux sur leurs péchés, pour qu'ils se convertissent.

Tu aimes en effet tout ce qui existe, tu n'as de répulsion envers aucune de tes œuvres ; si tu avais haï quoi que ce soit, tu ne l’aurais pas créé. Comment aurait-il subsisté, si tu ne l'avais pas voulu ? Comment serait-il resté vivant, si tu ne l'avais pas appelé ?

En fait, tu épargnes tous les êtres, parce qu'ils sont à toi, Maître qui aimes les vivants, toi dont le souffle impérissable les anime tous.

Ceux qui tombent, tu les reprends peu à peu, tu les avertis, tu leur rappelles en quoi ils pèchent, pour qu'ils se détournent du mal et croient en toi, Seigneur

 

Commentaire :

L’auteur du livre de la Sagesse lutte à son tour contre une image trop répandue : celle d’un Dieu terrible et vengeur. Comment Dieu pourrait-il ne pas aimer ce qu’il a créé ? Au contraire, il n’a de cesse de reprendre, d’avertir les pécheurs pour qu’ils se détournent du mal.

La venue de Jésus, le Fils de Dieu, en témoigne : « Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. » (Jn 3,17)

 

2ème lecture : 2 Th 1,11-2,2

Frères,

nous prions pour vous à tout moment afin que notre Dieu vous trouve dignes de l'appel qu'il vous a adressé ; par sa puissance, qu'il vous donne d'accomplir tout le bien que vous désirez, et qu'il rende active votre foi. Ainsi, le nom de notre Seigneur Jésus Christ sera glorifié en vous, et vous en lui, selon la grâce de notre Dieu et du Seigneur Jésus Christ.

Frères, nous avons une demande à vous faire à propos de la venue de notre Seigneur Jésus Christ et de notre rassemblement auprès de lui : si l'on nous attribue une inspiration, une parole ou une lettre prétendant que le jour du Seigneur est arrivé, n'allez pas aussitôt perdre la tête, ne vous laissez pas effrayer.

 

Commentaire :

Deux parties très distinctes dans cet extrait.

Les versets 1,11-12 terminent l’ouverture de la lettre où Paul salue la communauté de Thessalonique et rend grâce pour leur foi et leur amour mutuel qui progressent. Il prie enfin pour que les Thessaloniciens se montrent dignes de l’appel qu’ils ont reçu par une foi très active.

Les versets 2,1-2 concernent l’attentent de la fin des temps. Contrairement à ce que prétendent certains, le Jour du Seigneur n’est pas encore arrivé et il faut résolument fuir toutes prétendues révélations concernant la fin des temps.

 

Evangile : Lc 19,1-10

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison. » Vite il descendit et reçu Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. » Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

 

Commentaire :

Le récit de Luc nous présente un chef des collecteurs d’impôts, Zachée qui cherchait à voir « qui était Jésus » (et non pas seulement « voir Jésus »). Pour réaliser son projet, il y a un obstacle double : d’une part sa petite taille qui symbolise physiquement son handicap d’être considéré comme un moins que rien du fait de sa profession, d’autre part, la foule qui, le récit le précisera plus loin, n’a que mépris pour ce pécheur. La rencontre avec Jésus s’opère pourtant dans un double mouvement : celui de Zachée qui contourne l’obstacle de la foule et celui de Jésus qui s’invite chez lui. Cette visite de Jésus permet à Zachée de reconnaître qui est Jésus puisqu’il l’appelle « Seigneur » et de changer de comportement dans son métier.

Le récit de Luc est donc essentiellement un récit de révélation pour les lecteurs que nous sommes :

•             Révélation de l’identité de Jésus : il est le Seigneur.

•             Révélation de l’identité de Zachée malgré les apparences : c’est un fils d’Abraham.

•             Révélation de l’objectif de Jésus : Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.

François Brossier

 

 

Voir les commentaires

Nous prierons « tous les saints » mardi 1er novembre 2016

21 Octobre 2016, 14:02pm

Publié par Myriam

Nous prierons « tous les saints » mardi 1er novembre 2016

"Tous les saints et les saintes inconnus,

Qu’on ne fête qu’à la Toussaint.

 

Tous les saints martyrs d’autrefois,

Tous les saints martyrs d’aujourd’hui,

en tout endroit du monde.

Tous les saints qui sont au ciel

pour avoir fait simplement,

mais de tout votre cœur, votre labeur.

 

Tous les saints et saintes

Morts au champ d’honneur du travail.

 

Tous les saints et saintes qui êtes au ciel

Pour vous être aimés de tout cœur dans le mariage,

et pour avoir élevé une famille.

 

Toutes les saintes femmes qui sont au ciel

pour avoir fait simplement,

mais de tout votre cœur, votre ménage.

 

Tous les saints qui sont au ciel

pour avoir donné sans compter.

 

Tous les saints qui sont au ciel

pour avoir évité de vous faire remarquer,

et êtes restés simplement à votre place.

 

Tous les saints et saintes méconnus,

Qu’on a méprisés ou accusés.

 

Tous les saints et saintes qui vous êtes ignorés.

 

Tous les saints et saintes que nous avons connus

et qui ont vécu parmi nous.

Tous les saints qui savent les efforts qu’il faut faire

pour sortir de l’ornière.

 

Tous les saints qui n’ont fait dans votre vie

rien d’extraordinaire,

mais qui avez mis dans chaque action tellement d’amour,

Priez avec nous."

 

Père Henri Gaudin

-------Que Dieu vous bénisse---------

Voir les commentaires

Qu’est-ce-que la Toussaint?

21 Octobre 2016, 03:45am

Publié par Myriam

Qu’est-ce-que la Toussaint?

 Toussaint                                             

Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints. Chaque 1er novembre, l’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.

Si un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de « canonisation », et nous sont donnés en modèles, l’Eglise sait bien que beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l’Evangile et au service de tous. C’est bien pourquoi, en ce jour de la Toussaint, les chrétiens célèbrent tous les saints, connus ou inconnus.

Cette fête est donc aussi l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté, par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles.

La sainteté n’est pas une voie réservée à une élite : elle concerne tous ceux et celles qui choisissent de mettre leurs pas dans ceux du Christ. Le pape Jean-Paul II nous l’a fait comprendre en béatifiant et canonisant un grand nombre de personnes, parmi lesquelles des figures aussi différentes que le Père Maximilien Kolbe, Edith Stein, Padre Pio ou Mère Térésa…

 

Célébration de la Fête des morts

 

Le jour de la fête des morts, une messe solennelle est dédiée à tous les défunts. Au cours de cette messe le prêtre procède à la lecture de textes liturgiques ayant pour thème la mort et la vie éternelle. S'ensuit une prière universelle pour tous les défunts et le salut de leur âme.

 

 

Voir les commentaires

Prière universelle - Journée missionnaire mondiale -

21 Octobre 2016, 03:20am

Publié par Myriam

Prière universelle - Journée missionnaire mondiale - 30e dimanche, temps ordinaire, C - 23 octobre 2016

 

 

 

 

 

En ce dimanche orienté vers la mission mondiale de l’Eglise, laissons monter vers Dieu nos prières dont ont besoin nos frères et nos sœurs :

R/ Que notre prière, comme celle du pauvre, traverse les nuées et touche le cœur de Dieu

Aide ton Eglise à devenir vraiment une mère très aimante de tous, une mère qui accueille ceux qui courent vers elle, sans distinction. Seigneur, nous t’en prions. R/

Aide les responsables politiques, économiques à mettre en place les mesures qui rendent la société humaine de plus en plus juste et aide ces autorités qui construisent la paix jour après jour. Seigneur, nous t’en prions. R/

Aide les missionnaires de l’Evangile à témoigner du visage aimant du Christ par leur patience, leurs gestes  humbles envers ceux qu’ils servent. Seigneur, nous t’en prions. R/

Aide les jeunes à se retrouver eux-mêmes pour aller vers toi, pour découvrir le sens de leur vie. Seigneur, nous t’en prions. R/

Aide nous à vivre ce dimanche dans la joie, à acquérir une conscience de plus en plus profonde de notre responsabilité dans l’annonce de l’Evangile. Seigneur, nous t’en prions. R/

Dieu, Père de tous, aide-nous à accueillir ton Fils comme Marie, mère de la miséricorde, qui s’est laissée guider par ton Esprit toute sa vie. Amen.

Voir les commentaires

Les Saints Patrons de la Paroisse

13 Octobre 2016, 17:05pm

Publié par Myriam

                       

                                           

    La Paroisse St Pierre et St Paul en Val d'Auge

   compte 34 communes regroupées en   quatre Relais:

         Livarot, Fervaques, St Germain de Livet, St Julien le Faucon

           pour 9899 habitants, superficie de 256,04 km2
                                                 

        

eglise.jpg                                  

               Père Zacharie

                           

le secrétariat : centre Paroissial

25 avenue de Neuville

14140 Livarot

Tél: 02.31.63.51.87

ouvert le mardi et mercredi, Vendredi de 9h à 12h 

             

                                                      

                                             

Messe le dimanche à  10h à LIvarot

                                                     

 

 

      fête de l'Assomption  le jeudi 15 Août

                                      projet de procession dans Livarot

                      vous êtes intéressés venez rejoindre l'équipe en tèl:

                                         au secrétariat : 02.31.63.51.87

         

                                
                                                      

                      Relais de: Livarot

                 Messe le dimanche à 10h

 

   

 

                    Bellou le      

                                       Correspont :  Mme Goulard Monique Tè: 02.31.32.32.97

                                                              Mr Strzelczyk Pierre Tèl: 02.31.32.32.14

                            St Ouen- le Houx - La Brévière

Correspondant: Mme Lair Bernadette Tèl: 02.31.63.50.87

 

             

                               Ste Marguerite -des-Loges

                                                                  le 

Correspondant: Mr Patrice Bellais Tèl : 02.31.61.02.97

                       Mme Magali Cappelle Tèl: 02.31.32.38.71

                  Le Mesnil Durant le 

            Correspondant: Mr et Mme Coisel henry et Nicole Tèl: 02.31.63.57.17

                                                             

  La Chapelle-Haute-Grue

Vendredi 12 juillet soirée de louange et Prières à 2Oh

                                            Le  10 Août Messe

 Fête de  St Laurent à 20h45

Correspondant : Mr De boever Antoine Tèl: 06.12.69.50.92

                           Mme Rocke Jane Tèl: 02.31.31.63.50

 

                      Les Hautels - St Bazile 

                                          Mr Lemarchand Xavier Tèl: 02.31.33.67.32.81

 

 

Tortisambert                                      

Correspondant: Mme Rabec Tèl: 02.31.63.40.11

 

 

                                            Heurtevent 

                              

                     Correspondant: Mme Lucienne Duval Tèl:02.31.63.54.03

                                                Mme James Marie-Christine Tèl: 02.31.32.03.77

 

 

Le Mesnil Bacley                                    

 

Mme MICHEL Denise Tèl: 02.31.32.59.79

 

 

                             St Martin Martin du Mesnil Oury

                                          Correspondant :

 

 

St Michel de Livet              

Correspondant:Mme Mesnil Eliane Tèl:  02.31.63.44.71
                              Mme Surdives Annick Tèl:  09.63.44.82.91                                   
                        


       Relais de St Germain de Livet                                                                                      
 

Correspondant: Mr Michel desramé Tèl; 02.31.31.45.51

                          Mme Sophie Guyard   Tèl: 02.31.62.80.76

                                    

                              

                                                     St Martin de la lieue -

                         Correspondant: Mme Paulette Berthaud Tèl: 02.31.31.31.90

                                                  Mme Mahien Monique Tèl: 02.31.21.01.80

 

  St Pierre des Ifs   -          

Correspondant: Mr et Mme Loison Aimé et Gérard  Tèl: 02.31.62.43.22

                        MME Malherbe colette Tèl: 02.31.31.49.28

 

                              

                               Le Mesnil Eudes

                                                              

Correspondant : Mr Bruno Dorchies Tèl; 02.31.31.72.24

                           Mme Planchon Thérèse Tèl: 02.31.31.62.75

 

St Jean de Livet                

Correspondant: Mr Grieu Gilbert Tèl: 02.31.62.74.27
                     Mme Guenon Huguette Tèl:

 

                                     Le Mesnil Germain 

                                                   

 

         Correspondant: M             Tèl : 

 

 

                              

Prêtreville

correspondant : Mme Brigitte Hamelin Tèl: 02.31.32.33.53

              

          

Relais de St Julien le Faucon                            

                      

    Correspondant; Mr et Mme Auguste et Reine Tèl: 02.31.20.51.99
  Marie Thérèse et Maurice Lelandais Tèl: 02.31.
 

                                        Courpesarte: le- 

                            Correspondant : Mme Leboucher Marie-paule Tèl: 02.31.63.77.61

 

Granchamp-le-chateau                               

 

Correspondant: Mme Betty  Jalabert  Tèl: 02.31.63.87.92

                                                   Mme bintein  Odile Tèl: 02.31.63.80.46

              

  Le Mesnil Simon l   

                                 Correspondant: Mme Laisne Chantal Tèl: 02.31.62.82.94

                                                               

 

Les Authieux-Papion le                   

Correspondant: Mme Gelin jocelyne Tèl 02.31.63.84.80

                          Mme Hilaire Amélie Tèl: 02.31.31.46.04  

 

 

                               Lessard-et-le Chêne

                                                      l

                                        correspondant:  Mr Oursel Michel Tèl: 02.31.63.85.48

Les Monceaux le           

Correspondant: Pellerin Didier et Carine Tèl: 02.31.31.03.11

                       Relais de Fervaques  

                             

  Fervaques
 

MME Chemin Christine Tèl: 02.31.63.78.73

Mr Germain Daniel Tèl: 02.31.32.35.19

Croupe-                

Mme Brissard Françoise Tèl:

Mme Houeix Simone Tèl: 02.31.32.31.03

                         

 

       Notre Dame de Courson

                         Correspondant: Mme Poussier Tèl: 02.31.32.91.38

 

 Les Moutiers Hubert  

Correspondant: Mme Vazeux Arlette Tèl: 02.31.32.31.47

 

                        Cheffreville-Tonnencourt -

                         Correspond: Mme Bance Tèl : 02.31.32.31.18

-Auquainville  

      

correspondant: Mme Danton Tèl: 02.31.32.30.25

 

Voir les commentaires

Prière de rentrée

25 Août 2016, 09:43am

Publié par Myriam

Prière de rentrée

 

 

 

                                  

 

 

"Père de la première fois!

Éveille-nous à l'inattendu de ce jour,

à cette meilleure part que Tu nous offres.

Inspire-nous les mots et les gestes

pour continuer l'oeuvre de ta Création.

Fils de la rentrée!

Accompagne-nous à l'école, au travail,

que nous prenions du temps pour Toi,

puisque Tu es présent dans ce temps

où nous célébrons ta résurrection.

Esprit de renouveau!

Regain de vie au-dedans comme au-dehors,

souffle d'espoir qui ravive notre foi,

tout recommence aujourd'hui dans ton feu

qui se répand depuis le jour de la Pentecôte.

Trinité des recommencements!

Présence d'amour dans le ciel de notre âme.

Gloire à Toi, Père, qui nous recrées à chaque instant.

Gloire à Toi, Jésus, Parole et Pain sur nos chemins.

Gloire à Toi, Esprit, qui nous rassembles en Église."

                                                                                                                       Jacques Gauthier

                                                    Que Dieu vous bénisse  www.boutique-stm.fr

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>