Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ce blog a pour but de mieux faire connaître la paroisse St Pierre et St Paul en Val d'Auge et de laisser un message à tous ceux qui le visite.

Le blog de la paroisse de Livarot

ce blog a pour but de mieux faire connaître la paroisse St Pierre et St Paul en Val d'Auge et de laisser un message à tous ceux qui le visite.

Lecture et commentaire du dimanche 29 novembre

com

Messe à 10h Livarot

1er dimanche Avent C - 29 novembre 2015

1ère lecture : Jr 33,14-16
Voici venir des jours – oracle du Seigneur – où j’accomplirai la parole de bonheur que j’ai adressée à la maison d’Israël et à la maison de Juda : En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai germer pour David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice. 
En ces jours-là, Juda sera sauvé, Jérusalem habitera en sécurité, et voici comment on la nommera : « Le-Seigneur-est-notre-justice. »

Commentaire :
Les rois de Jérusalem et de Samarie ont conduit leurs peuples au désastre. Dieu promet de donner un descendant de David qui assurera l’ordre social parfait. On trouve déjà cette annonce en Jr 23,5-6. Jérusalem délivrée et en sécurité puisque le Seigneur lui-même assurera la justice, d’où le nom de Jérusalem : « Le Seigneur est notre justice. »
Pour les chrétiens, cette promesse divine s’est accomplie avec la venue de Jésus, le descendant de David.
 

2ème lecture : 1Th 3, 12 -- 4, 2
Frères, que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous. Et qu’ainsi il affermisse vos cœurs, les rendant irréprochables en sainteté devant Dieu notre Père, lors de la venue de notre Seigneur Jésus avec tous les saints. Amen. Pour le reste, frères, vous avez appris de nous comment il faut vous conduire pour plaire à Dieu ; et c’est ainsi que vous vous conduisez déjà. Faites donc de nouveaux progrès, nous vous le demandons, oui, nous vous en prions dans le Seigneur Jésus. Vous savez bien quelles instructions nous vous avons données de la part du Seigneur Jésus.

Commentaire :
L’apôtre exhorte les Thessaloniciens à être fidèles à leur vocation en se conformant aux exigences de sainteté de l’Évangile et en progressant dans l’amour fraternel jusqu’à la venue du Seigneur Jésus. Les saints qui viendront avec lui désignent ici soit les anges soit les croyants qui sont déjà dans la gloire du ciel, l’un n’excluant pas l’autre.
 

Evangile : Lc 21,25-28.34-36
En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Commentaire :
La reprise en ce 1er dimanche de l’Avent d’un texte sur la fin du monde rappelle que le temps liturgique ne tourne pas en rond. Il nous oriente vers la fin de l’histoire qui est Jésus Christ lui-même. Les signes cosmiques sont traditionnels dans la Bible : ils rappellent d’abord que les astres ne sont pas des divinités et soulignent aussi l’intervention définitive de Dieu sur le monde créé. L’effroi qui gagne les nations vient de ce que la rencontre avec Dieu révèle leur asservissement trop fréquent aux forces de mort. Mais pour les chrétiens, c’est au contraire le moment de redresser la tête puisque c’est le moment de la victoire totale et définitive de Jésus le Seigneur. « Le fils de l’homme venant dans la nuée » évoque le livre de Daniel (7,13). En reprenant ce titre à son compte, Jésus se présente comme celui qui porte en sa personne tout le destin de l’humanité.
Cet évangile n’est pas là d’abord pour nous enseigner que le monde aura une fin mais pour nous rappeler que le monde a une fin, c’est-à-dire un but, un sens qui nous est donné sans la personne de Jésus Christ.
François Brossier

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article