Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ce blog a pour but de mieux faire connaître la paroisse St Pierre et St Paul en Val d'Auge et de laisser un message à tous ceux qui le visite.

Le blog de la paroisse de Livarot

ce blog a pour but de mieux faire connaître la paroisse St Pierre et St Paul en Val d'Auge et de laisser un message à tous ceux qui le visite.

Lecture du Dimanche 15 novembre et baptême de Charlotte

com

33ème dimanche B - 15 novembre 2015

Messe à  10h Livarot et Baptême de Charlotte

Messe à 11h30 St Julien le Faucon

1ère lecture :Dn 12. 1-3
En ce temps-là se lèvera Michel, le chef des anges, celui qui se tient auprès des fils de ton peuple. Car ce sera un temps de détresse comme il n’y en a jamais eu depuis que les nations existent, jusqu’à ce temps-ci. Mais en ce temps-ci, ton peuple sera délivré, tous ceux qui se trouveront inscrits dans le Livre. Beaucoup de gens qui dormaient dans la poussière de la terre s’éveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour la honte et la déchéance éternelles. Ceux qui ont l’intelligence resplendiront comme la splendeur du firmament, et ceux qui sont des maîtres de justice pour la multitude brilleront comme les étoiles pour toujours et à jamais.

Commentaire :
Ce passage du livre de Daniel nous donne une des présentations traditionnelles de la fin des temps en monde juif, jour de détresse pour les impies mais jour de salut pour les fidèles du Seigneur. Dans ce scénario qui sera repris en partie dans le Nouveau Testament (par exemple, en Mt 25,31-46), tous ressuscitent. C’est seulement ensuite que s’opère le jugement : pour les justes, la vie éternelle, pour les impies la honte et la déchéance éternelles.
 

2ème lecture : He 10, 11-14.18
Dans l’ancienne Alliance, tout prêtre, chaque jour, se tenait debout dans le Lieu saint pour le service liturgique, et il offrait à maintes reprises les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais enlever les péchés.
Jésus Christ, au contraire, après avoir offert pour les péchés un unique sacrifice, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu. Il attend désormais que ses ennemis soient mis sous ses pieds. Par son unique offrande, il a mené pour toujours à leur perfection ceux qu’il sanctifie. Or, quand le pardon est accordé, on n’offre plus le sacrifice pour le péché.

Commentaire :
L’auteur de la lettre résume ici ses précédents développements. Les sacrifices de l’Ancienne alliance ne pouvaient pas enlever les péchés puisqu’ils étaient sans cesse recommencés. L’unique sacrifice du Christ est pardon définitif des péchés. La glorification qui fait suite à la mort de Jésus est ici décrite par allusion au Psaume 110 (109),1.
 

Evangile : Mc 13,24-32
En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « En ces jours-là, après une grande détresse, le soleil s’obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté ; les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venir dans les nuées avec grande puissance et avec gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, depuis l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel. Laissez-vous instruire par la comparaison du figuier : dès que ses branches deviennent tendres et que sortent les feuilles, vous savez que l’été est proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, à votre porte. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas avant que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père. »

Commentaire :
La description d’événements cosmiques s’inspire d’Is 13,10 et 34,4. Ces images métaphoriques indiquent la fin du temps, la fin de l’histoire. Il n’y a pas ici d’indication de châtiment : il s’agit de souligner la manifestation du Fils de l’homme à la fin des temps. D’ailleurs, il n’y a aucun aspect de jugement ou de menace. Le Fils de l’homme vient pour rassembler les élus des quatre coins du monde.
La parabole va aussi dans ce sens : pour les disciples, tout ce qui précède la venue du Fils de l’homme est un printemps. 
L’expression « cette génération » ne constitue pas un concept temporel précis. Elle désigne tout autant les disciples du temps de Jésus que tout lecteur. Pour celui-ci, les paroles de Jésus sont toujours actuelles puisqu’il est le Vivant.
Le dernier verset interdit toute spéculation sur la date de la fin des temps.

François Brossier
 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article