Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la paroisse de Livarot

dimanche 22 novembre Le Christ Roi

21 Novembre 2015, 15:24pm

Publié par Myriam

dimanche 22 novembre Le Christ Roi

Le Christ, Roi de l'Univers - 22 novembre 2015

Messe à 10h à Livarotdimanche 22 novembre Le Christ Roi

1ère lecture : Dn 7,13-14
Moi, Daniel, je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

Commentaire :
À l’origine, ce « Fils d’homme » est un personnage symbolique qui représente le peuple des Saints du Très-Haut appelé à participer à la royauté de Dieu symbolisé par le Vieillard. Mais très vite, la tradition juive ultérieure l’identifiera au Messie davidique. Ce sera l’interprétation retenue par les premiers chrétiens pour identifier ce Fils d’homme avec Jésus Christ glorifié.
À noter que le Fils d’homme ne va pas de Dieu vers les hommes. Il vient vers Dieu en vue de son intronisation. Paul y fera allusion en 1 Th 4,17 où les vivants et les morts ressuscités sont entraînés à la suite du Christ glorieux sur les nuées du ciel à la rencontre du Seigneur.
 

2ème lecture : Ap 1, 5-8
À vous, la grâce et la paix, de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, le prince des rois de la terre. À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous un royaume et des prêtres pour son Dieu et Père, à lui, la gloire et la souveraineté pour les siècles des siècles. Amen. Voici qu’il vient avec les nuées, tout œil le verra, ils le verront, ceux qui l’ont transpercé ; et sur lui se lamenteront toutes les tribus de la terre. Oui ! Amen ! Moi, je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, Celui qui est, qui était et qui vient.

Commentaire :
Ce passage termine l’adresse qui commence le livre de l’Apocalypse. Jésus Christ est le témoin fidèle (cf. Is 55,4 et Ps 89 (88),38) dans sa passion, le premier né d’entre les morts par sa résurrection, le souverain des rois de la terre par son exaltation. Ceux qu’il a délivrés de leurs péchés par son sang peuvent désormais jouer le rôle de prêtres en offrant à Dieu la vie du monde.
« Il vient parmi les nuées et tous les hommes le verront, même ceux qui l’ont transpercé » est une allusion à Dn 7,13 et à Za 12,10.
 

Evangile : Jn 18,33-37
En ce temps-là, Pilate appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien d’autres te l’ont dit à mon sujet ? » Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »

Commentaire :
Il faudrait lire tout le récit johannique du procès devant Pilate d’où ce passage est extrait car il est entièrement centré sur le problème de la royauté de Jésus. En particulier, le couronnement d’épine montre sous la dérision la véritable royauté de Jésus : c’est dans sa mort sur la croix qu’il se montre roi ce que signalera l’écriteau placé au dessus de la croix.
Jésus refuse de répondre à la question : « Es-tu le roi des juifs ? » car elle est beaucoup trop ambiguë. 
Lorsqu’il annonce : « Ma royauté ne vient pas de ce monde, » cela ne veut pas dire que Jésus règne sur un autre territoire où la terre ne serait pas concernée. Il s’agit de comprendre de quelle nature est sa royauté et d’où il la détient. La royauté n’est pas de ce monde, car, c’est bien le sens dans l’évangile de Jean, le monde désigne ce qui est à l’extrême opposé de Jésus et de son évangile. Mais en même temps, Jésus est venu dans ce monde-là pour rendre témoignage à la vérité. Pilate dira : « Qu’est-ce que la vérité ? » Il ne comprend pas que Jésus est la vérité de Dieu, venu en ce monde pour le sauver.
François Brossier
 

 

Commenter cet article